2011 – Sticky Fingers Project – USA

23 Fév

Échelle, colle à affiches enrichie, balai et bien sur, uniforme de la voirie : le kit indispensable pour faire passer des messages incognito dans notre urbana décorum. La technique du collage d’affiches aujourd’hui beaucoup utilisé par de nombreux Street Artistes était déjà dans la boîte à outil de Martin depuis quelques années. Elle demeure un mode d’expression parmi d’autres encore inexploités et tant d’autres encore à découvrir. C’est ce à quoi s’attèle notre artiste en perpétuelle exploration.

Image

Sticky fingers Project – Intégration de messages dans le paysage urbain – Affiche marouflée – The Bronx – New York – 2011

Image

Sticky fingers Project – Intégration de messages dans le paysage urbain – Affiche marouflée – The Bronx – New York – 2011

Image

Sticky fingers Project – Intégration de messages dans le paysage urbain – Affiche marouflée – The Bronx – New York – 2011

Image

Sticky fingers Project – Intégration de messages dans le paysage urbain – Affiche marouflée – Boston – 2011

Image

Sticky fingers Project – Intégration de messages dans le paysage urbain – Affiche marouflée – Newman – Texas – 2011

Publicités

4 Réponses to “2011 – Sticky Fingers Project – USA”

Trackbacks/Pingbacks

  1. 2012 – Heal Throes Project – USA | martin parker - 9 mars 2013

    […] d’art de la banque. C’est avec la complicité des employés de l’entreprise de démontage que l’artiste recomposera avec une partie les lettres de l’enseigne l’anagramme «Heal Throes». La phrase […]

  2. Martin Parker à contre-courant de “l’esthétisation” du Street Art | martin parker - 19 mars 2013

    […] urbaine à New-York, le mouvement NUP (Nasty Urban Piracy) est un courant du Street Art qui refuse la picturalité et l’esthétisation comme seule et unique […]

  3. 2013 – Common Places project – France | martin parker - 14 avril 2013

    […] « Common Places« . C’est le début d’une série de « Strikes » qui vont peu à peu se rapprocher de la capitale… L’installation […]

  4. 2013 – Common places project – Distributeurs automatiques d’armes | martin parker - 14 mai 2013

    […] nos sociétés contemporaines boulimiques et sur-consommatrices prolifèrent les distributeurs automatiques en tous genres. Les armes n’y trouveront-elles pas peu à peu leur place ramenées à la […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :