Martin Parker dans « Graffiti Art Magazine »

4 Mai

Martin Parker quant à lui, se revendique totalement Situationniste, son dernier projet, Banksters Project détourne les boîtes de dépôt bancaire rebaptisées « Borne d’évasion fiscale » pour faire des « Dépôts de valise ». Loin de l’esthétisation, le franco-américain n’est pas là pour faire de la décoration, il a d’ailleurs lancé le mouvement Nasty Urban Piracy, le message est clair.

Dossier « Urban Hacking » coordonné par Samantha Longhi – Textes de Emmanuelle Dreyfus et Julien Vitores pour Graffiti Art Magazine – Avril/Mai/Juin 2014

 

Image

Image

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :